Get Adobe Flash player
FFCO

Partenaires






Archives
Dernièr CN
Classement National
Les dernières courses mises en ligne au CN.

La carte

La carte pour sortir - au sens propre- des sentiers battus. Elle offre le maximum de détails qui permettront de vous aventurer hors sentier en toute sécurité.

Cliquez sur certaines zones de la carte pour des explications détaillées (Extrait d’une carte au 1/10 000ème reproduite ici à 200 % pour une meilleure lisibilité) :

carte01 carte02 carte03 carte04
carte05 carte06 carte07 carte08
carte09 carte10 carte11 carte12

Pour apprécier la différence, comparez une carte IGN Top 25 et une carte de CO, télécharger ce document :

Comparaison IGN CO 134,3 ko

legende1

La végétation haute : du blanc au vert foncé, la densité de végétation augmente et la pénétrabilité diminue ; de facile la course devient impossible. Cela facilite la progression hors sentier et rend la course équitable : imaginez que Freddy décide de faire le grand tour d’un vallon par le chemin pour aller à la balise. Didier lui, décide de couper tout droit et se retrouve... devant un mur inextricable de ronces. S’il avait bien lu sa carte, il aurait vu une petite bande vert foncé au fond du vallon lui indiquant une zone de végétation infranchissable. Les traits pointillés noirs indiquent une limite de végétation précise, souvent un changement de type de végétation, par exemple épineux/feuillus. En l’absence de ceux-ci la limite est indistincte, et chaque cartographe, même professionnel, dessinera celle-ci de manière différente. L’orientation, c’est aussi cela : comprendre le travail du cartographe. Les « éléments particuliers dus à l’homme », sont variables en fonction des forêts : généralement, le rond vert désigne un arbre isolé dans une zone de découvert, et la croix verte un arbre remarquable dans la forêt (sapin au milieu des feuillus, très vieil arbre). En général, pour les croix vertes (et noires, voir Présence de l’homme), mieux vaut jeter un coup d’oeil à la légende avant de partir.

La végétation basse
: Le plus souvent des fougères ou des ronces. Deux niveaux de hachures (course ralentie et difficile), et le même vert foncé indiquant la végétation haute ou basse infranchissable. Attention, s’il s’agit de fougères, la pénétrabilité est très variable selon la saison. Notez que pour le même type de hachure ou de vert/blanc, la pénétrabilité va énormément varier d’une forêt à l’autre, et surtout d’une région à l’autre. Téléchargez la légende complète

Représentés en couleur bistre, l’équidistance des courbes est la plupart du temps de 5 mètres, parfois 2,5 mètres sur certains terrains au relief léger (pour info, elle est de 10 mètres sur les cartes IGN au 1/25 000). Le tiret de sens de pente indique l’aval de la pente. En traits interrompus, vous trouverez les courbes de niveau intermédiaires quand le cartographe juge de souligner un élément de terrain intéressant (à 2,5 mètres si la carte est à 5 mètres d’équidistance). Quand le cartographe n’a plus la possibilité de représenter une dépression dans son contour réel, il passe aux symboles « petite dépression » et « trou ». De même, quand il n’a plus la possibilité de représenter ceux-ci, il passe au symbole « terrain accidenté ». Seuls les trous et dépressions les plus marquants sont alors dessinés au milieu d’une zone mouvementée. Il s’agit pour l’orienteur de comprendre le travail du cartographe et les limites de représentation que l’échelle de la carte lui impose.

Comment savoir à l’avance le sens d’une pente, en l’absence de tiret de pente ?

  • Grâce à l’hydrographie : un petit ruisseau ou fossé humide sera toujours dans un rentrant de la pente et non sur une avancée.
  • Grâce aux falaises et abrupts de terre : les tirets pointent vers l’aval.
  • Un marécage ou un étang seront en principe toujours dans un creux de terrain, mais attention, dans certaines forêts comme Fontainebleau, ceux-ci peuvent se trouver sur de petits plateaux !

Les pointillés indiquent une limite de végétation précise. En l’absence de ceux-ci la limite d’une clairrière est peu distincte. Il existe deux façons de repérer une petite clairrière :

  • Comme une zone dégagée en forêt favorise souvent l’apparition de végétation basse, à défaut de percevoir la clairrière, vous apperceverez une masse de fougères. votre tache jaune sera donc doublée de hachures vertes, ou alors elle sera représentée en jaune pâle indiquant un terrain découvert encombré.
  • En l’absense de végétation basse, s’il y a continuité dans la végétation au sol et si l’interruption d’arbres n’est pas évidente, il suffit parfois de regarder vers le ciel pour appercevoir un puits de lumière.

Permet de départager les adeptes du bain de pied de ceux des pieds secs à l’arrivée, mais attention, quand ils sont entourés d’un trait noir, les marais, cours d’eau, étendue d’eau sont infranchissables. Sinon, tout dépend de votre témérité et du temps que vous estimez devoir gagner en coupant...Un marais peu visible ou ponctuel se distingue souvent uniquement par un changement du type de végétation basse.

Absents dans certaines forêts, omniprésents dans d’autres, c’est l’auxiliaire idéal du traceur de courses pour poser les balises. Peut être très varié dans certaines régions : pierriers, groupes de rochers, zone de blocs rocheux, rochers isolés, affleurement rocheux, falaises franchissables ou infranchissables. Tous ces symboles sont représentés en noir. Pour les falaises, les tirets pointent toujours vers l’aval. C’est un bon moyen pour connaitre le sens de la pente.

A base de noir, ou entouré de noir. A noter les jonctions de chemin : si les traits ne se touchent pas, les jonctions sont peu visibles. Les « éléments particuliers dus à l’homme », sont variables en fonction des forêts : agrès de parcours sportifs, bancs, sculpture, souches. Les souches sont aussi parfois représentées par une croix verte. Est-ce un élément de végétation, ou un élément dû à l’homme ? C’est le cartographe qui tranche, et d’une manière générale, pour les croix vertes et noires, mieux vaut jeter un coup d’oeil à la légende avant de partir.

Ils sont sur-imprimés par l’organisateur avant la course. Outre le tracé des circuits quand ceux-ci sont pré-imprimés (voir les différents types de courses), on y trouve l’emplacement les postes de secours, de ravitaillement, les zones dangereuses, interdites, les points de passages obligatoires ou les itinéraires balisés. Tous ces symboles sont en violet.

Le GO78 en image
CRC1.jpg
Facebook GO78

logo78-facebook